Le bois

Une bonne solution lorsque la distribution locale est garantie : poêle avec un circuit de distribution de l'air chaud (certains assurent même l'ECS) ou chaudière. Mais, en été, mieux vaut disposer d'un chauffe-eau thermodynamique (pompe à chaleur) ou solaire. Important : ces appareils doivent
impérativement recevoir un apport d'air de l'extérieur spécifique (pour la sécurité et la performance) par un raccordement étanche (pour éviter les déperditions et les perturbations avec une VMC par exemple)

Flash du bureau étude thermique Bastide Bondoux: www.bastide-bondoux.fr

Devant le nombre croissant de demandes d’études thermiques avec comme équipement de

chauffage principal un poêle à bois, nous souhaitons vous délivrer quelques informations.

Tout d’abord, du point de vue de la réglementation thermique, le poêle doit être réservé aux maisons de surface habitable inférieure à 110 m2 (100 m2 pour la RT2012) sans quoi il faudra mettre un chauffage complémentaire dans les pièces non concernées par cette surface.

Avec sa régulation intégrée, le poêle à granulés doit être préféré au poêle à bûches qui sera moins bien valorisé dans les calculs thermiques RT2005 et même non conforme à la RT2012 : la nouvelle réglementation thermique impose, en effet, un dispositif de régulation automatique du poêle en fonction de la température intérieure ; le poêle à bûches seul (sans régulation automatique) est donc exclu par la RT2012. Il est conseillé de prendre un appareil dimensionné en fonction des déperditions : on utilise généralement des appareils de puissance 5 à 8 kW.

De plus, certaines caractéristiques sont importantes à prendre en compte :

* la puissance du ventilateur doit être la plus basse possible (<150 W par exemple)

* le rendement le plus élevé possible (>85%),

* l’émission de CO2 ≤ 0,04% selon la norme : EN 14785 pour les poêles à granulés.

Par ailleurs, le poêle doit être étanche ; un appareil est dit étanche s’il a une prise d’air extérieur pour fonctionner.

Enfin, concernant le confort de chauffage, il nous paraît difficile de garantir19°C au centre de toutes les pièces concernées, comme demandé par le Code de la Construction(Article R131-20).

Un complément de chauffage devrait être nécessaire notamment dans les pièces de nuit.

En tout état de cause, il nous paraît primordial de traiter à part les salles de bains ou salles d’eau avec un émetteur type sèche-serviette ou convecteur.

Attention, ces compléments de chauffage auront un impact sur le calcul thermique réglementaire. En RT2012, il faut, notamment, obligatoirement que le poêle assure le chauffage d’une partie

suffisante du logement pour garder le bois en énergie principale et bénéficier de l'assouplissement de l'exigence à atteindre.

Le décret N°2010-1269 du 28 Octobre 2010 définit les dates d’application de la RT2012.

La RT2012 est applicable aux permis de construire déposés à partir du 1er Janvier 2013 pour tous les bâtiments neufs à usage d’habitation (maisons individuelles ou accolées, logements collectifs, …), à l’exception des bâtiments à usage d’habitation construits en zone ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) pour lesquels la RT2012 s’applique déjà et ce, depuis le 28 octobre 2011 (date de dépôt de permis de construire).

Pour rappel, les zones ANRU facilitent l’accession à la propriété d’une résidence principale pour les particuliers à revenus modestes dans des zones géographiques précises.

Une cartographie des zones ANRU, régulièrement mise à jour, et un rappel des principales

incitations financières sont disponibles :

- sur le site de la Délégation Interministérielle à la ville

 http://www.anru.fr/-Les-conventions- .html?var_recherche=conventions

- ou sur le site de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine

http://www.anru.fr/-L-etat-davancement- du-programme-.html

Attention, tous les terrains d’une commune sélectionnée par le programme ANRU ne sont pas concernés. C’est pourquoi, afin de traiter vos demandes d’études, merci de bien vouloir nous spécifier dès l’envoi si votre projet est situé dans une zone ANRU.

Dans le cas contraire, nous vous enverrons une demande d’information complémentaire.

www.bastide-bondoux.fr